Carte du village

L'accueil

Bienvenue dans l'univers des bûcherons! Un guide se fera un plaisir de vous accueillir et de vous renseigner sur le village de Franquelin. Vous pourrez également y consulter nos documents d’époque, apprécier notre exposition d'objets forestiers et même acheter quelques souvenirs.

L'office

Ce camp est comparable à un bureau administratif. Il loge le contremaître qui coordonne le chantier ainsi que le commis qui a la tâche de tenir les comptes des bûcherons.

Le camp des hommes

Aussi connu sous le nom de dortoir, ce camp s'animait surtout le samedi soir puisque le dimanche était jour de congé. Parfois plus de 50 bûcherons y logeaient.

La cookerie

Le chef avait la lourde tâche de satisfaire les appétits gargantuesques des travailleurs du chantier. Il n’était pas rare d’y trouver des repas qui frôlaient les 2 000 calories.

La bécosse

Toilette publique d'autrefois.

Le camp des mesureurs

Bien souvent méprisé, le mesureur devait se conformer aux exigences de la compagnie en plus de celles des travailleurs du chantier. Formés à l'école de Duschesnay, les mesureurs ne sont malheureusement pas tous honnêtes… Certains aimaient bien les pots-de-vin, ce qui rendait le camp moins rentable au grand déplaisir du contremaître.

La forge et l'écurie

Indispensable au chantier, le forgeron invente, répare et fabrique les outils pour les bûcherons, en plus de s'occuper de ferrer les chevaux assisté du garçon d'écurie.

La limerie

La limerie est l’endroit où les bûcherons affutent haches, scies, sciottes, scies mécaniques ou godendarts. Certains travailleurs plus expérimentés y offrent leur service en troquant cigarettes ou autres objets contre un affutage.

Le bateau pointeur

Les bûcherons les plus jeunes étaient souvent recrutés pour être draveurs à cause de leur petite taille. Leur tâche consistait à faire progresser les billots flottants en se tenant en équilibre sur les troncs d'arbres. Ils se servaient de ce bateau particulier pour se déplacer sur l’eau.

Le pavillon d'interprétation

Offrant une vue magnifique sur la Rivière Franquelin, ce pavillon vous offre un site pour pique-niquer ou simplement apprécier les nombreuses maquettes des camps qui formaient autrefois le camp forestier de Franquelin.

La dalle

Ce système de transport recrée un chenal, permettant au bois de franchir des distances de plusieurs kilomètres.

La tour du garde-feu

Poste d’observation permettant de s’assurer qu’il n’y a pas de feux de forêt.